Alimentation du poussin

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Le poussin est un des rares, avec les petits de palmipèdes, à pouvoir se débrouiller seul et immédiatement pour trouver sa nourriture. Les autres ont besoin de la becquée des parents pour survivre.

 

Sommaire de la page

 

Comment distribuer la nourriture?

Le premier jour, l’aliment peut être déposé à même le sol sur du papier journal. Ceci favorise le dynamisme des jeunes poussins tout en leur mettant la nourriture facilement à disposition. Il ne faut pas attendre avant de donner accès à la nourriture: la réserve du sac vitellin suffit pour quelques heures à peine. Si le jeûne est poursuivi plus longtemps, c’est la croissance qui en pâtira, sans qu’il soit jamais possible de rattraper le retard ainsi créé.

Ensuite, il sera placé dans des mangeoires dont la hauteur sera adaptée à la taille des poussins (à hauteur de bec). Ceci le mettra à l’abri des déjections.

Les mangeoires doivent être visibles tant au niveau de la couleur que de la luminosité. A défaut, les poussins ne trouveront pas l’aliment et pourraient mourir de faim.

Il faut également veiller à ce que la taille et/ou le nombre de mangeoires soit adapté au nombre de poussins. A défaut, les plus fort mangeront plus et grandiront mieux que les plus faibles.

Que donner?

La nourriture industrielle est la plus facile à donner. Pensez à acheter des quantités adaptées au nombre d’animaux à nourrir. Vérifiez les âges auxquels l’aliment doit être donné: il existe souvent une version 1e et 2e âges avant les nourritures pour adultes.

Certains éleveurs préfèrent confectionner une pâtée-maison. La 1e semaine: de la mie de pain trempée dans du lait écrémé dans laquelle on écrase du jaune d’oeuf cuit dur. Ensuite, on passe à un mélange de farine de céréales (maïs, blé, orge, avoine, son) auquel on ajoute de la verdure et des restes de viande hachée finement. A partir de la 3e semaine, on peut donner du maïs broyé et du blé, sans oublier les coquilles d’huîtres et le grit. A partir de la 6e semaine, les poussins peuvent sortir librement.

L’adage «Tu es ce que tu manges» ne s’applique pas seulement aux hommes, mais également aux animaux.

L’alimentation des poussins est un élément clé du développement des animaux. En effet, toute la phase de démarrage détermine le développement des animaux: croissance, robustesse, taille de l’animal adulte. La qualité de l’alimentation doit donc être considérée avec sérieux.

En effet, vous élevez peut être quelques poules pour leurs œufs ou quelques poulets de chair. De ce fait, vous savez ce que vous manger, ou du moins vous le pensez. Mais savez-vous vraiment ce que vos volailles mangent? Avez-vous vraiment lu l’étiquette de l’aliment que vous achetez? Vous pourriez être surpris des ingrédients utilisés au point de changer d’aliment.

Depuis des dizaines d’années, la recherche s’est développée pour améliorer la production avicole. La recherche s’est à la fois concentrée sur le métabolisme des animaux, leurs besoins, la sélection de souches plus productives, la composition de l’aliment, etc. Tout ceci a permis d’obtenir une croissance plus rapide avec moins d’aliments.

Les besoins

Les races à croissance rapide ont des besoins en protéines plus importants que les races à croissance lente.

Les poussins de poulet de chair auront généralement un corps plus large. Les poussins de pondeuses auront aussi un bon développement corporel; ce qui est important quand on sait qu’une grande poule pond de grands œufs.

Un manque de protéines peut conduire au picage, voire même au cannibalisme.

C’est donc au stade poussin que les besoins et les apports en protéines devront être les plus importants. Ceci permettra une croissance optimale des jeunes.

Au cours de la croissance, les besoins en protéines vont diminuer. Les futurs poulets de chair auront besoin de plus d’énergie et les pondeuses auront des besoins spécifiques en calcium (pour la fabrication de la coquille de l’œuf).

La nourriture adaptée aux poussins se trouve dans des commerces spécialisés. Elle contiendra des protéines, des vitamines, des minéraux, des matières grasses, du calcium et parfois certains additifs. En utilisant une pâtée fait maison, le risque d’un déséquilibre alimentaire est plus important.

Les protéines

La plupart des aliments pour poussins du commerce ont un taux de protéines de 20%. Néanmoins certaines études ont montrés que les besoins minimum pouvaient monter à 23% voire même davantage pour certaines races.

Une telle composition est rarement disponible sur le marché; il faut alors se tourner vers des aliments pour démarrage Gibier, dont le taux de protéines est habituellement de 23 à 26 %.

La méthionine

La méthionine est l’un des acides aminés essentiels pour la volaille. Elle est nécessaire à la croissance, la formation des plumes et des œufs. La plupart des aliments comporte un supplément en méthionine pour compenser leur trop faible teneur dans les graines et les céréales.

Une carence en méthionine mène à une faible production de chair et d’oeufs et, dans les cas graves, à du cannibalisme.

Les taux généralement recommandés vont de 0,30 % à 0,50%.

Certaines étiquettes d’aliments mentionnent la DL-méthionine au lieu de la méthionine. Il s’agit d’une forme de méthionine de synthèse qui est équivalente à la méthionine en ce qui concerne le métabolisme des volailles.

La lysine

La lysine est un autre acide aminé essentiel nécessaire aux poules et surtout aux dindes. Les aliments du commerce sont généralement enrichis en lysine.

La carnitine

Des recherches plus récentes montrent que l’ajout de L-Carnitine à l’alimentation augmente la production de viande chez le poulet de chair. Ceci n’aurait aucune influence sur le goût de la viande.

Les vitamines

Les vitamines sont des substances dont le corps a besoin en très faible quantité et qu’il est incapable de fabriquer ou en quantité trop faible. Leur présence est indispensable à la réalisation de certaines réactions chimiques dans le corps.

Les aliments comportent généralement une teneur garantie en certaines vitamines: A (rétinol), D3 (cholécalciférol) et E (tocophérol).

Leur teneur s’exprime en UI/kg (Unité internationale par kg d’aliment) ou en mg/kg.

La conversion entre ces unités de mesure dépend de la vitamine considérée (voir documentation spécifique à chaque vitamine pour les détails).

Les teneurs en vitamines avoisinent généralement:

  • vit. A: 10 000 UI/kg
  • vit. D3: 2 000 UI/kg
  • vit. E: 50 mg/kg

Les minéraux

Les minéraux sont aussi essentiels au développement.

En particulier, le calcium est nécessaire à la croissance des os et à la formation de la coquille. On évalue les besoins en calcium à 3,5 à 3,75% et ceux en phosphore à 0,45%.


28/02/2015   Elevage de la poule 28

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone


28 commentaires à propos de «Alimentation du poussin»

  1. Bonjour, j’ai quelques poules qui ont couvé et qui sont dans des parcs avec leurs poussins. J’aimerais savoir s’il existe des indications avec besoin de farine en poids par poussin selon l’âge. Est ce qu’ils doivent toujours avoir de la nourriture à disposition ? Ils dévorent et les rations augmentent très rapidement. Comment savoir si on les nourrit en suffisance ? Je vous remercie de votre bienveillante attention et vous souhaite une bonne journée.
    Gusta Janssen

    1. Bonjour Gusta,
      Habituellement la nourriture est distribuée à volonté. Pour qu’il n’y ait pas trop de compétition, il est préférable qu’il y ait plusieurs mangeoires et abreuvoirs, ou qu’ils soient grands assez pour qu’il y ait de la place pour tout le monde sans dispute.
      Mais il est vrai que ces petites bêtes peuvent manger beaucoup, surtout pendant la période de croissance. Et certaines races plus que d’autres.
      Bien du plaisir avec vos grands poussins.
      Belle journée.

  2. Bonjour, j’ai récupérer un poussin car sa mère couveuse n’en voulait pas. Même si la nature fait bien les choses cela m’a été impossible de le laisser mourrir car mon fils était en larmes ! je l’ai mis dans une boite à chaussure, avec des copeaux sur le fond, à boire et du grains mixé. Il en est à son 4 eme jours, ne mange pas seul donc je lui donne avec mon doigt. j’essai de taper sur le sol pour lui montrer les grains à manger mais cela ne fonctionne pas. Je lui donne au doigt 4 à 5 fois par jour. Par contre il a de la voie et dés que je mets ma main dans le carton il cherche mon contact. Que puis je faire de plus pour l’aider à bien se developper ? Merci pour vos précieux conseils et votre aide, une maman poule !

    1. Vil a froiiiiiiiiid!!!! Il faut du 35 dergre. Bon la ce commentaire et vieux j’imagine qu’il a pas feu le coup parce vieux

  3. Bonjour, pouvez-vous me dire jusqu’à quel age doit-on donné une nourriture « poussin » ? j’ai 3 petites naines de 4 mois. Puis-je leur donner une nourriture pour adultes ? merci d’avance

    1. bonjour! je crois que vous pouriez déjà commenser l’alimen t adulte à partir de la 3è et 4è semaines.

    1. Soit c’est par manque de force <= vitamine ?
      Soit c'est un problème physique (pattes écartées, déboîtées, etc…) du fait de la naissance parfois chaotiques (ca m'est déjà arrivé 2 fois sur 3 couvées en couveuse)
      Ce que j'ai fait pour le dernier, c'est attacher ses pattes avec un fil de laine, au dessus du "genou", les pattes bien serrées l'une contre l'autre, mais le fil pas trop serré a la patte (on veut rapprocher les pattes et que le fil ne tombe pas, mais pas lui couper la circulation…) au bout de 48h il se tenait debout tout seul

      Je sais, ce commentaire est peut être tardif, mais ca pourrait aider certains qui passeraient par la 🙂

  4. Salu j’ai qelque poussin j’ai envis de les nourrir en qualité quels sont les aliments essentiels?

    1. Soit c’est par manque de force <= vitamine ?
      Soit c'est un probleme physique (pattes écartées, déboîtées, etc…) du fait de la naissance parfois chaotiques (ca m'est déjà arrivé 2 fois sur 3 couvées en couveuse)
      Ce que j'ai fait pour le dernier, c'est attacher ses pattes avec un fil de laine, au dessus du "genou", les pattes bien serrées l'une contre l'autre, mais le fil pas trop serré a la patte (on veut rapprocher les pattes et que le fil ne tombe pas, mais pas lui couper la circulation…) au bout de 48h il se tenait debout tout seul

      je sais, ce commentaire est peut etre tardif, mais ca pourrait aider certains qui passeraient par la 🙂

  5. Moi je veux elever les poulets de chair donc j’aimerai savoir si je peux les nourrir avec du funegrec?

  6. le poussin s’il est femelle deviendra une poulette vers3- 4 mois et commencera à pondre à 6 mois environ.

  7. Bonjour
    Quels sont les produits les plus adaptés a la croissance des poussins?

    Merci et en attente de vous lire.

  8. Bonjour,

    j’ai recueilli deux poussins abandonné dans une boîte sur le coin de mon terrain. Ils ont probablement environ 4-5 semaines et depuis que j’ai commencé la moulée croissance conseillée par une personne ressource j’observe une amélioration notable dans leur physionomie et dans leur conportement plus énergique. J’aurais aimé savoir quels aliments (salade/fromage/charcuterie/fruits/légumes bouillies ou crue/ pain mouillée…) serait approprié comme supplément à leur moulée ?

  9. Bjr,
    J’ai recueilli un poussin ramené par mon chat…
    Ensanglanté mais vivant, je l’ai arraché de la gueule du félin.
    Je l’ai placé dans une. Caisse a chat avec du foin, de l eau, du pain trempé dans du lait et des graines. Peut il survivre de cette manière?
    Dl

  10. Bonjour
    Je souhaiterais savoir les poules de soie ou nègres, après leurs naissances combien de temps elles pondes . mes enfants m’ont offert deux poules de soie tombée amoureuse de cette race mes débutant dans sa plandeurs.

  11. Bonjour, j’ai une poulette naine de 16 semaines, ne pèse que 350 grammes. Bon état général, sauvée par anticocci et gavage à le seringue… mais je souhaite qu’elle prenne du poids. Je la garde dans la maison, donne nourriture premier âge encore… peut -on donner des suppléments ou devrais je la gaver même si elle picore? Je pensais au lait maternisé à base de soya ou céréales style «pablum» ?!¿ L’huile de tournesol dans une pâtée maison peut-elle aider?

  12. quels sont les produits les plus important pour les poussins 1a 2 age et pour tous les restes d age

  13. Bonjour, J’ai des sujets de 7semaines et 3jours. Depuis leurs 1er jours au 4e semaines, nous avons perduit 8 sujets. Nous respectons leurs qualités et quantités de leurs aliments.
    Quelle est la technique de débarquage des sujets pour qu’ils mangent bien ? Car les notre, après l’opération ne mangent pas bien..
    J’ignore le programme de luminosité journalière des sujets, du 1e jour à l’entrée en pontes. aidez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*