Sexage d’une oie

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Oies d'Egypte en train de copuler

Le sexage d’une oie n’est pas facile. Les observations du corps donnent des indices, le sexage par le cloaque reste la méthode la plus fiable.

Sexage par l’observation

Les jars sont généralement plus hauts sur pattes et ont un cou plus long et plus fort. Le cri de l’oie est également une octave plus haute et plus claire. Mieux vaut avoir l’oreille musicale.

Sexage par le cloaque

L’examen du cloaque est la méthode la plus fiable pour déterminer le sexe des oies. Cette technique peut se pratiquer sur de jeunes oisons. Néanmoins, vu la taille du cloaque à cet âge d’une part et le faible développement sexuel d’autre part, le sexe est difficile à voir.

Avec des oies adultes, c’est nettement plus facile à identifier à l’oeil nu:

  • mettez l’oie sur le dos
  • maintenez la tête et les ailes (une aide est la bienvenue)
  • pressez le cloaque pour faire sortir le sexe

Attention aux pincettes. Couvrir la tête d’un linge peut rendre l’oie un peu plus calme.

Le mâle possède un appareil reproducteur rosé en forme de virgule.

Le sexe d'un jars

Celui de la femelle est plus rouge, plus charnu, formé de plis concentriques.

Sexe de l'oie