Reproduction de l’oie

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

L’éleveur amateur trouvera ici les bases de la reproduction de l’oie: le sexage, la sélection de ses reproducteurs en évitant la consanguinité, la maturité sexuelle et l’espérance de vie.

Sommaire de la page

La sélection

Comme dans tout élevage, il faut sélectionner les animaux les plus prometteurs, ceux qui ne présentent un minimum de défauts. Par exemple, les oies qui auraient des ailes tombantes ou retournées sont à écarter de la reproduction. Par contre, les animaux les plus vigoureux, avec une bonne santé et un bon développement sont à retenir.

Si le troupeau d’oies est relativement important, il devient utile de pouvoir identifier les animaux. Pour se faire, on peut utiliser des bagues à placer aux pattes. Bagues en spirale de différentes couleurs ou bagues numérotées feront l’affaire. Les bagues d’identification pour oies sont particulièrement difficiles à trouver (peut être à cause de leur grande taille), mais néanmoins nous avons déjà réussi à nous en procurer. Il est alors utile de constituer une petite fiche où l’on notera l’éclosion, les parents ainsi que toutes les caractéristiques ou notes utiles pour la continuation de l’élevage.

Pour obtenir une généalogie sans inconnue, on peut même recourir à des nids à trappe. Ceci consiste à disposer d’un nid qui se referme dès que l’oie vient y pondre. Quand on vient ramasser l’œuf, on est donc sûr de sa lignée maternelle.

La consanguinité

Une autre règle à respecter est d’éviter la consanguinité. Il suffit de penser aux empereurs romains qui n’ont eu de cesse de se marier entre membres de la même famille pour savoir qu’il s’agit là d’une voie sans issue fructueuse.

Comment procéder? Une solution simple est de séparer les jeunes de leurs parents, par exemple dans un enclos séparé. Si l’infrastructure ne le permet pas, il faudra se séparer soit des jeunes, soit des parents (par exemple, achat/vente/échange). Une des solutions les plus simples consiste à changer le mâle reproducteur et à conserver les femelles du jeu.

La maturité sexuelle

Les animaux sont aptes à la reproduction après un an.

Plus précisément, le jars ne commence pas sa production de spermatozoïdes avant 30 semaines (7,5 mois). Tandis que l’oie des races les plus prolifiques en œufs commencent à pondre à 240 jours (8 mois).

Espérance de vie

L’espérance de vie d’une oie est de l’ordre de 8 à 10 ans.


03/06/2015   Reproduction de l'oie 3

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone


3 commentaires à propos de «Reproduction de l’oie»

  1. le male aide -t-il a femelle a couver
    comment distinguer le amle de la femelle
    j’ai deux oieset une couve tout le temps l’autre la rejoint mais sort
    elles se montaient , comme si il y avait eu un male
    quelqu’un peut me renseigner (c’est une question pas un commentaire)merci

  2. bonjour,

    J’avais un couple d’oie et ma chienne a blessé la femelle il y a 36 H, malgré mes soins la femelle n’a pas survécu. Maintenant le mâle est triste et parfois en colère, il ne veut plus sortir. dois-je lui trouver une autre femelle ?

    Merci pour votre réponse. CDLT Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*