Reproduction de l’autruche

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Un autruchon

Vous trouverez ici les éléments de base de la reproduction de l’autruche, la proportion de mâles et de femelles et la maturité sexuelle.

Sommaire de la page

Dans l’hémisphère nord, la période de reproduction s’étend de mars à octobre. Dans l’hémisphère sud, elle s’étend d’août à février. L’allongement de la durée du jour détermine le début de la période de reproduction.

Au début de la saison de reproduction, on note un rougissement des tibias, du bec et du bord des yeux. L’intensité du rougissement est corrélé avec la virilité du mâle; ce qui a des répercussions sur le taux de fertilisation des oeufs. Un mâle viril peut féconder plusieurs femelles.
Parfois, il remplit son oesophage d’air de telle sorte que son cou ressemble à un ballon gonflé. Ceci lui permet de produire un faible « boum » monotone.

Le mâle attire l’attention des femelles par une danse. Avant l’accouplement, il bat des ailes dans un mouvement rotatif en se mettant à genoux. Il plie son cou en forme de S et il balance sa tête de droite à gauche.
La femelle adopte alors une attitude de soumission en tenant son cou et sa tête à proximité du sol, les ailes écartées et tombantes.

Après formation des groupes de reproducteurs, ils s’approprient un territoire. Le mâle prépare un nid en creusant un trou de 15 à 20 cm de profondeur et de 1 à 3 m de diamètre.

Durant la copulation, le pénis du mâle dépose sa semence dans le cloaque de la femelle à proximité de l’ouverture de l’oviducte. La semence est transportée dans l’oviducte par l’action de cils.

Au cours de la 1er saison de ponte, la femelle pond entre 10 et 30 oeufs. Les saisons suivantes, cela augmente de 40 à 70 oeufs. La femelle pond des oeufs en chapelet, tous les 2 ou 3 jours jusqu’à 20 oeufs. Puis il y a une pause avant une nouvelle ponte. Des variations météorologiques importants peuvent dérégler ce schéma.

Un bon groupe de reproducteurs donne des oeufs avec un taux de fertilité d’au moins 90%. Les premiers et les derniers oeufs de la saison peuvent être moins fertiles.

Au cours des 6 premières années, il faut donner la possibilité à la femelle de couver ses oeufs pour éviter qu’elle ne cesse toute ponte.

Certains éleveurs recommandent de séparer les mâles des femelles environ 2 mois avant la saison de reproduction. Ceci augmenterait le plaisir des retrouvailles et les bons résultats pour l’éleveur.

Les méthodes de reproduction

Il ne faut pas perdre de vue le rapport entre le nombre de mâles et de femelles parmi les reproducteurs: idéalement de 1 à 3 femelles par mâle dans un paddock.

S’il y a plus de femelles, il y a un risque de baisse du taux de fertilité des oeufs. Si plusieurs mâles cohabitent dans un même enclos, ils peuvent perdre beaucoup de temps et d’énergie à combattre entre eux.

Pour garder les oeufs au sec, on peut disposer un petit abri par dessus le nid préparé par le mâle.

La maturité sexuelle

La maturité sexuelle est relativement précoce.

La femelle commence à pondre vers l’âge de 2 à 3 ans et reste fertile pendant une quarantaine d’années. Pendant la période de fertilité, la production annuelle d’oeufs varie de 20 à 70 oeufs.

Le mâle atteint habituellement la maturité sexuelle un an plus tard.

L’alimentation des reproducteurs

Une meilleure ponte est obtenue en incluant 35% de luzerne séchée dans l’alimentation et une quantité de protéines de 14%.

Les femelles ont besoin d’une double dose de calcium afin d’assurer une bonne qualité de la coquille et des membranes internes de l’oeuf. Certaines études recommandent au moins 16g de calcium par kg de nourriture ou des granulés de carbonate de calcium ou des coquilles d’huitres.

De manière générale, une bonne alimentation variée assure une bonne ponte, un meilleur taux d’éclosion et des autruchons en meilleure santé. L’alimentation doit fournir tous les nutriments, en ce inclus des minéraux, des vitamines et des oligo-éléments.


28/02/2015   Reproduction de l'autruche 4

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone


4 commentaires à propos de «Reproduction de l’autruche»

  1. pardon pour cette remarque mais il me semble que dans la nature les femelles de ce groupe de tres grands oiseaux non volant ne couvent jamais, ce sont toujours les mâles qui couvent et élèvent.
    voulez vous dire qu en élevage cela s inverse et la femelle couve ?

    peut on faire couver les oeufs par un emeu ? ceux-ci sont plus « gentil » me semble t il

    1. Bonsoir Cloclo596,
      En principe, mâle et femelle se relaient pour couver les oeufs: le mâle plutôt la nuit et la femelle plutôt le jour. Mais peut être y a-t-il des variantes au sein des sous-espèces.
      Quant à la couvaison par l’émeu, je reviens vers vous dès que j’ai plus d’informations à ce sujet. A moins qu’un internaute ne soit plus rapide que moi.
      Belle soirée

  2. Bonjour,
    nous avons un couple d´autruches qui ont commencé á pondre le mois de fevrier dernier. Jusqu´á present elle a pondu 38 oeufs mais ils ont en cassé une dizaine.
    j´aimerai savoir est ce que je dois leur laisser la totalité des oeufs et á quelle période se fait la couvaison.
    Je vous remercie d´avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*