Préparer les oeufs pour l’incubation

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Bien préparer les oeufs avant l’incubation augmente le nombre d’éclosions. Découvrez les précautions à prendre lors de la collecte, le tri, le nettoyage et le stockage des oeufs.

Sommaire de la page

Collecte des oeufs

Collecter ou non? Chez nous, la question ne se pose pas vraiment. Soit les œufs sont collectés fréquemment, soit les prédateurs se régalent. Parmi ceux-ci, les rats peuvent fréquenter les poulaillers et emporter les oeufs. Les pies peuvent également s’en prendre aux oeufs. Veillez à un habitat approprié pour limiter les dégâts des prédateurs, comme par exemple un sol bétonné.

La collecte des oeufs sera suffisamment fréquente pour récolter des oeufs aussi propres que possible. Cette tâche sera facilitée en disposant de nids en suffisance, rempli d’une litière épaisse et maintenue propre. Le type de nid avec ou sans trappe sera déterminant en fonction de la finesse de la sélection que vous voudrez opérer. Par exemple, vous choisirez un nid à trappe pour savoir quel reproducteur a pondu l’oeuf que vous récolterez. Notez également que cette pratique requiert de la disponibilité, car il faudra libérer l’animal le plus vite possible après la ponte.

Tri

Les œufs à couver sont à sélectionner: on conserve ceux qui ont une taille, une forme, une couleur et une texture normales. Les oeufs trop petits ou trop gros éclosent mal; ils sont souvent stériles. Les oeufs dont la coquille présente des anomalies (bosses, vides, bourrelet, coquille mince, poreuse ou trop épaisse, grains de calcaire, fissure, extrémité très pointue) sont à écarter.

Si les oeufs sont très minces ou fissurées, le risque de contamination microbienne augmente fortement.

Nettoyage des œufs

Si nécessaire, quand les oeufs ne sont pas trop sâles, ils peuvent être frotté avec une brosse (une petite brosse à dents par exemple) ou du papier abrasif fin. Si cela supprime la salissure, cela supprime aussi la cuticule protectrice de l’oeuf à l’endroit qui a été frotté.
Les oeufs moyennement sâles peuvent être lavés mais cela enlève complètement la cuticule de protection. Les bactéries peuvent pénétrer plus facilement au travers des pores de la coquille. Le risque d’infection avant et en cours d’incubation augmente significativement. Il vaut peut être mieux utiliser rapidement ces oeufs-là en cuisine en privilégiant une cuisson complète (oeuf dur ou pâtisserie).
Les oeufs très sâles sont à écarter. Le risque d’infection en cours d’incubation sont réels. Il vaut également mieux éviter de les consommer.
Pour obtenir des oeufs aussi propres que possibles, veillez à garder le nid propre, à remplacer la litière aussi fréquemment que nécessaire et à ramasser les oeufs quotidiennement, si possible dès la fin de la ponte.

Certains éleveurs lavent leurs œufs à l’eau avec un désinfectant. Ceci n’est pas toujours facile à réaliser et serait plutôt déconseillé aux débutants.

Une autre technique encore consiste à désinfecter les oeufs par fumigation. Ceci consiste à utiliser un gaz désinfectant aussi rapidement que possible après la ponte. Il existe dans le commerce spécialisé des produits spécifiques à cet usage. Il faut s’en référer à la notice qui accompagne le produit choisi.

Une autre technique plus simple, quoique moins efficace, consiste à exposer les œufs à la lumière directe du soleil. Pour ce faire, on dispose les œufs sur une surface propre, exposée au soleil et on les retourne petit à petit. Il faut quand même veiller à ne pas surchauffer les œufs!

Stockage des œufs

Avant de se préoccuper des conditions pour un stockage optimal, il est bon de se rappeler qu’un oeuf de poule fécondé comprend déjà un embryon formé de 50 000 à 80 000 cellules. C’est donc un oeuf « vivant » qu’il faut stocker avec certaines précautions.

En attendant la mise en incubation, les œufs doivent être stockés dans un endroit frais (12 à 15°C), sec et à l’abri du soleil. Il faut savoir que l’embryon meurt à -2 °C et commence à se développer à partir de 27 °C. Les oeufs stockés dans un frigo éclosent très mal.

Le stockage des oeufs de calopsitte à 13 °C (55 °F) et une humidité relative de 60% permet de conserver le taux d’éclosion tant que le temps de stockage ne dépasse pas 4 jours. La mise en sac plastique des oeufs de calopsitte semble accroitre la durée du stockage et la viabilité des oeufs. Le sac réduit le taux de déshydratation et les changements de pH dûs à la perte de CO2

Il faut éviter que les oeufs ne subissent de brusques changements de température ou ne soient soumis à des températures fluctuantes.

Les œufs ne doivent être ni trop vieux, ni trop frais. L’idéal se situe entre 3 et 10 jours. Même s’il est possible d’obtenir des éclosions avec des œufs de 3 semaines, la probabilité de succès baisse toutefois de manière importante.

Durant leur stockage, les œufs sont placés soit :

  • dans une position horizontale naturelle. Il convient dans ce cas de les tourner de 180° deux fois par jour.
  • pointe vers le bas. Dans ce cas, le support (des cartons pour œufs de poule par exemple) sera incliné à 30° et régulièrement tourné de 1/4 de tour.

Durant cette période, il faut régulièrement tourner les œufs afin que la membrane n’adhère pas à la coquille.

Du local de stockage à l’incubateur

Avant de transférer les oeufs stockés dans l’incubateur, il est recommandé de procéder par étapes afin d’éviter la formation de condensation à la surface de l’oeuf. La condensation apparaît s’il y a une augmentation subite de la température ou de l’humidité relative. Cette condensation favorise la croissance de micro-organismes à la surface de l’oeuf, qui peuvent pénétrer dans l’oeuf par les pores et hypothéquer les résultats d’éclosion.

La condensation se produit lorsqu’on transfert rapidement les oeufs d’un endroit froid vers un endroit chaud, si l’humidité de l’air dépasse un certain seuil.

Vers

De

15,6 °C 21,1 °C 26,7 °C 32,2 °C 37,8 °C
12,8 °C 82% 58% 42% 30% 22%
18,3 °C 83% 60% 43% 32%

Par exemple, si l’oeuf est stocké à une température de 12,8 °C est subitement placé dans une pièce à 21,1 °C, de la condensation se formera à la surface de l’oeuf si l’humidité relative de l’air est égale ou supérieure à 58%.

Pour éviter la condensation, il faudra procéder à un réchauffement progressif des oeufs.

Marquage des oeufs

Si les œufs sont à placer en position horizontale dans un incubateur à retournement manuel, pensez à marquer les œufs afin de pouvoir vérifier qu’ils seront bien retournés de 180 °.

Pour ce faire, prenez un crayon ou un marqueur à encre non toxique et dessinez une étoile d’un côté et un rond de l’autre côté.

Vous pouvez également ajouter:

  • des informations relatives à l’espèce ou à la race incubée
  • un code indiquant de quel nid ou de quel couple provient l’oeuf

Mise en place des œufs

Si l’incubateur est muni d’alvéoles, les œufs seront placés la pointe en bas.

Sinon, les œufs sont disposés à plat sur une grille.

Il n’est pas recommandé de placer le gros bout de l’oeuf plus bas que sa pointe.

Il est préférable que les oeufs ne touchent pas les parois de l’incubateur ou soient placés trop prêts de la source de chaleur. Ces différences de températures très localisées peuvent mener à un moindre taux d’éclosion.