Mirer un oeuf

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Mire-oeuf avec 2e embout

Mirer un oeuf consiste à regarder un oeuf par transparence pour voir si la coquille est intacte et si un embryon s’y développe.

Le mirage s’effectuera grâce à un mire-oeuf.

Mire-oeuf

Un mire-oeuf est comme une lampe de poche. L’intensité de la lumière est forte assez pour pouvoir passer au travers de la coquille.
Le mire-oeuf idéal émet peu de chaleur.

Selon les tailles des oeufs que vous faites incuber, il peut être intéressant de choisir un mire-oeuf avec des embouts de tailles différentes.
Lorsque la coquille est très épaisse, très colorée (comme l’oeuf brun-roux de la Marans) ou colorée dans la masse (comme l’oeuf d’Araucana), il peut être utile de choisir un modèle plus puissant.

A défaut d’avoir un mire-oeuf professionnel, il est possible d’en bricoler un avec une lampe de poche.
La lampe de poche seule éclaire de manière trop large. Pour réduire le faisceau lumineux, il faut concentrer la lumière à l’aide d’un anneau en carton. On peut par exemple découper le carton au centre d’un rouleau de papier toilette. Ou encore découper un carton que l’on enroule autour de la lampe.
Pour information, les images ci-dessous ont été prises grâce à un mire-oeuf bricolé.

But du mirage

Le but du mirage est d’éclairer un oeuf de telle sorte que la lumière traverse l’oeuf et révèle sa structure interne.

Avant l’incubation, le mirage permet de détecter les coquilles fêlées. Ces oeufs-là sont à écarter.
On peut voir à l’intérieur, une masse un peu plus sombre qui flotte et reste au centre même quand on tourne l’oeuf. C’est le jaune.
Le germe n’est pas visible à ce stade.

Le mirage en cours d’incubation permettra de s’assurer que le développement de l’embryon se poursuit correctement. Les oeufs non fécondés ou ceux dont le développement s’est arrêté seront retirés afin que leur pourrissement ne contamine les autres oeufs.

Mirage d'un oeuf non fécondé

Au moment du premier mirage — quelques jours après le début de l’incubation —, les oeufs fécondés présentent des vaisseaux sanguins disposés en étoile reliés à l’embryon au centre. On peut percevoir des pulsations cardiaques.

Plus tard encore, l’embryon grandit et devient vraiment visible. Ses mouvements deviennent nettement perceptibles.

Mirage d'un oeuf fécondé

Au fur et à mesure du développement de l’embryon, l’intérieur de l’oeuf devient de plus en plus sombre. L’embryon finit par occuper tout l’espace disponible sauf la chambre à air.
La chambre à air s’agrandit et se place davantage en oblique que ce que l’on connaît quand on cuit un oeuf dur.

Au moment de l’éclosion, l’embryon perce la membrane de la chambre à air et finit par occuper ainsi tout l’oeuf, juste avant de sortir.

Mirer un oeuf

Mirer un oeuf est beaucoup plus facile dans un endroit sombre, voire complètement noir.

Avant incubation, on écarte les oeufs dont la coquille est fêlée ou fissurée.

Au premier mirage, l’embryon apparaît entouré de vaisseaux sanguins placés en étoile.
Si l’oeuf est toujours clair (comme avant incubation), il peut être écarté puisque non fécondé.
Si on perçoit un anneau de sang, l’embryon est mort et peut être aussi écarté.

Au 2e mirage — peu avant l’éclosion —, le développement de l’embryon doit être très avancé.
Si on perçoit un anneau de sang, l’embryon est mort et peut être évacué.
Si l’embryon est toujours très petit entouré de grandes zones claires, il est mort et doit être écarté.
Si on voit une sorte de soupe, sombre sur la moitié du bas et plus claire au dessus, et qui se replace de la même manière après avoir tourné l’oeuf, l’oeuf est pourri et doit être sorti de toute urgence. Il pourrait éclater et donner des problèmes d’hygiène et d’odeurs assez sérieux.