Le coq et la perle – Jean de la Fontaine

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Un jour un Coq détourna(1)
Une Perle, qu’il donna
Au beau(2) premier Lapidaire(3).
« Je la crois fine, dit-il;
Mais le moindre grain de mil(4)
Serait bien mieux mon affaire. »
Un ignorant hérita
D’un manuscrit, qu’il porta
Chez son voisin le Libraire.
« Je crois, dit-il, qu’il est bon;
Mais le moindre ducaton(5)
Serait bien mieux mon affaire. »

Jean de la Fontaine

Notes

Fable imitée de Phèdre
(1) Détourna: expression assez obscure. La Fontaine veut dire sans doute qu’il la fit rouler en grattant la terre où elle était tombée.
(2) Beau: est ici explétif, comme dans ces locutions un beau matin, un beau jour.
(3) Lapidaire: ouvrier qui travaille les pierres précieuses
(4) Mil: millet
(5) Ducaton: monnaie d’argent hollandaire

Sources

  • La Fontaine, Jean de, Fables choisies / La Fontaine ; précédées d’une vie de l’auteur, nouvelle édition contenant des notes historiques, géographiques, mythologiques et grammaticales, par M. Arth. Caron,…, Ed. E. Belin (Paris), 1864, 332 p.