La perdrix et les coqs – Jean de la Fontaine

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Version ancienne

La Perdrix & les Cocs

Parmy de certains Cocs incivils, peu galans,
Toujours en noise(1) & turbulens,
Une Perdrix estoit nourrie.
Son sexe & l’hospitalité(2),
De la part de ces Cocs peunt à l’amour porté:
Luy faisoient esperer beaucoup d’honnesteté(3):
Ils feroient les honneurs de la mesnagerie(4).
Ce peuple cependant fort souvent en furie,
Pour la Dame étrangere ayant peu de respec(5),
Luy donnoit fort souvent d’horribles coups de bec.
D’abord elle en fut affligée;
Mais si-tost qu’elle eut vû cette troupe enragée
S’entrebattre(6) elle-mesme, & se percer les flancs,
Elle se consola. Ce sont leurs moeurs, dit-elle,
Ne les accusons point; plaignons plûtost ces gens.
Jupiter(7) sur un seul modele
N’a pas formé tous les esprits:
Il est des naturels de Cocs & de Perdrix.
S’il dépendoit de moy, je passerois ma vie
En plus honneste compagnie.
Le maistre de ces lieux en ordonne autrement.
Il nous prend avec des tonnelles(8),
Nous loge avec des Cocs, & nous coupe les aisles:
C’est de l’homme qu’il faut se plaindre seulement.

Jean de la Fontaine
Livre IV, fable 7

Notes

Cette fable est imitée d’Esope.
(1) noise: querelle, terme vieilli
(2) hospitalité: obligation, sacrée chez les anciens, de recevoir, de bien traiter et de protéger les étrangers
(3) honnesteté: honnêteté, politesse, égards
(4) mesnagerie: ménagerie, ici synonyme de basse-cour. Ce mot ne s’emploie plus qu’en parlant de bêtes rares et curieuses.
(5) respec: le t final est supprimé par licence poétique et pour la rime; cette orthographe est du reste conforme à la prononciation.
(6) s’entre-battre: la préposition entre servait autrefois à former un grand nombre de verbes composés réfléchis, qui marquaient réciprocité et donnaient de la brièveté à la phrase. Plusieurs de ces verbes sont restés en usage.
(7) Jupiter: dieu suprême des Grecs et des Latins; les anciens l’appelaient Père des hommes et des dieux.
(8) tonnelles: longs filets pour prendre les perdrix

Sources

  • La Fontaine, Jean de, Fables choisies. [Partie 4], mises en vers par M. de La Fontaine, Ed. D. Thierry et C. Barbin (Paris), 1679
  • La Fontaine, Jean de, Fables choisies / La Fontaine ; précédées d’une vie de l’auteur, nouvelle édition contenant des notes historiques, géographiques, mythologiques et grammaticales, par M. Arth. Caron,…, Ed. E. Belin (Paris), 1864, 332 p.