Incubation de l’oeuf d’autruche

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

L’incubation de l’oeuf d’autruche donne d’excellents résultats en suivant quelques recommandations.

Sommaire de la page

Introduction

L’incubation artificielle d’oeufs d’autruche peut être décevante. Une meilleure performance dépend de plusieurs facteurs:

  • les bonnes pratiques
  • le contrôle de la température et de l’humidité pendant l’incubation
  • le poids de l’oeuf
  • la qualité du jaune
  • l’alimentation des reproducteurs
  • l’âge des reproducteurs
  • le rapport entre le nombre de mâles et de femelles parmi les reproducteurs
  • la collecte, le nettoyage et le stockage des oeufs

La collecte des oeufs

Les oeufs devraient idéalement être collectés 10 à 15 minutes après la ponte. Ce temps devrait suffire à la cuticule pour devenir sèche. Ce délai assez court permet d’éviter que l’embryon ne soit victime des conditions météorologiques, d’une contamination bactérienne ou fongique ou encore que l’oeuf ne soit victime de prédateurs.

A défaut, il est recommandé d’effectuer 2 ramassages par jour.

Des études ont montré que les principaux microbes qui peuvent causer l’échec de l’éclosion sont environnementaux et fécaux. Le maintien d’un nid propre est considéré comme le moyen le plus simple de réduire la contamination microbienne: le sable sera remplacé régulièrement. Parmi les bactéries identifiées, on note Streptomyces qui provient d’un contact avec le sol, l’eau ou du matériel contaminé.

Les oeufs devraient être ramassés prudemment et essuyés avec un chiffon sec. L’utilisation d’un tissu stérilisé évite la contamination des mains. On peut aussi porter des gants en caoutchouc. Les oeufs sont ensuite déposés dans une caisse de transport contenant une protection en mousse pour éviter la casse.

Le tri

Seuls les oeufs de taille et de forme normales doivent être conservés pour incubation. Il faut écarter les oeufs sâles, à la coquille craquelée, avec jaune double, malformés, trop grands ou trop petits.

Il vaut mieux écarter les oeufs de moins de 1kg ou de plus de 2 kg.

Le nettoyage

Le nettoyage des oeufs

Avant même de commencer le nettoyage des oeufs, il faut se désinfecter les mains avec une solution antibactérienne. Diverses études ont montré qu’une infection bactérienne peut faire échouer l’incubation dans des proportions, parfois importantes.

Un important lavage des oeufs n’est pas envisageable car cela réduit les échanges gazeux au travers de la coquille et augmente la pression à l’intérieur de l’oeuf.

Si la température de la solution antiseptique est plus froide que l’oeuf, cela crée une dépression qui favorise l’entrée des bactéries dans l’oeuf. Ceci mène à une haute mortalité des embryons et à des infections du vitellus (jaune).

Il suffit de nettoyer les oeufs avec un chiffon sec et de légèrement pulvériser une solution de 50g/10 l de Virkon. Une étude a montré qu’une machine de désinfection aux UV donnait un taux d’éclosion légèrement plus élevé.

Une solution plus simple consiste à frotter les oeufs avec du papier de sable (fin) s’ils sont sales.

Le nettoyage des locaux de stockage et d’incubation

Il est recommandé de nettoyer les locaux en pulvérisant une solution de permanganate de potassium et de formaldéhyde ou d’utiliser des UV.

L’hygiène dans la pièce où se trouve l’incubateur est très importante. L’installation d’un pédiluve et d’un lave-main est un plus. La pièce doit être suffisamment ventilée. L’incubateur doit lui-aussi être désinfecté entre chaque incubation. Il ne faut pas non plus oublier de nettoyer l’éclosoir.

Le stockage des oeufs

Les oeufs sont normalement stockés pendant 7 jours sous un éclairage UV pour éliminer les bactéries. Ils seront placés verticalement le gros bout de l’oeuf en haut.

L’humidité ne devrait pas dépasser 35% pour éviter le développement d’embryons hyper-hydratés. La température oscillera entre 17 et 21°C.

Au delà de 7 jours, la probabilité que les oeufs éclosent diminue de manière linéaire.

Si la température de stockage était inférieure à 20°C, il a été constaté qu’un préchauffage des oeufs à 36°C pendant 4 heures, avant mise en incubateur, diminue la mortalité en cours d’incubation. Ceci s’expliquerait notamment par le fait qu’on évite la formation de condensation à la surface de l’oeuf.

L’incubation artificielle

La durée d’incubation varie en fonction de la température:

  • 42 jours à 36,1-36,7 °C
  • 44 jours à 35,5 °C
  • 47 jours à 35,0 °C

Si les oeufs ne sont pas retournés fréquemment, cela conduit à un taux d’éclosion très faible (27%). Avec un retournement régulier, les taux d’éclosion sont nettement meilleurs. Certains laissent les oeufs en position horizontale, avec retournement régulier, pendant 2 à 3 semaines puis les placent en position verticale (chambre à air vers le haut).

Il n’est pas facile de déterminer les paramètres d’incubation idéaux: cela nécessite un grand nombre d’oeufs issus de parents ayant un taux de fertilité similaire que l’on fait incuber dans des conditions strictement contrôlées.

Il est toutefois admis que la température devrait se situer entre 36,0 et 36,5 °C. L’humidité oscillera entre 20 et 30% sans toutefois dépasser 40%.

Les oeufs d’autruche couvés dans les nids de leurs parents perdent en moyenne 13,2% de leur poids au 39e jour de couvaison. Si l’embryon n’arrive pas à perdre suffisamment de poids, cela mène à un faible taux d’éclosion. De même, si l’embryon perd trop d’eau, le taux d’éclosion ne sera pas très bon non plus.

En pratique, la perte de poids sera mesurée à mi-chemin (21e jour) et devra se situer entre 6 et 7%.

La température du nid varie de 32,9 à 37,1 °C, avec une moyenne de 36,1 °C. Dans le nid, l’humididité relative de l’air augmente du 6e au 13e jour, puis diminue jusqu’au 41e jour. Ceci démontre qu’il ne faut pas augmenter l’humidité en fin d’incubation.

En moyenne, le poids de l’autruchon à l’éclosion correspond à 63,6% du poids de l’oeuf.

Le choix d’un incubateur

L’incubateur doit être muni:

  • d’un thermostat
  • d’un système de retournement des oeufs: au moins 5 fois par jour; une fois par heure pour un meilleur résultat
  • d’une bonne ventilation (45 l/h/oeuf) pour amener l’oxygène nécessaire à l’embryon et dissiper le dioxyde de carbone qu’il produit.

La surveillance de l’embryon

Le développement de l’embryon peut être suivi par un mirage des oeufs. En comparant l’agrandissement de la zone d’ombre dans l’oeuf par rapport à des graphes, il est possible de déterminer le stade de développement de l’oeuf. La chambre à air grandit en cours de développement.

Un premier mirage peut être réalisé au 14e jour. S’il n’y a aucun changement, l’oeuf est supposé non fertile. Pour éviter toute contamination des autres oeufs, il sera retiré de l’incubateur. Ensuite, il sera vidé et pourra être vendu pour décoration.

Le mirage devrait avoir lieu chaque semaine pendant 40 jours. Dès que l’on entend les cris de l’autruchon, il faut transférer l’oeuf dans un éclosoir.

Il y a une différence importante entre les autruches et les autres oiseaux. Chez les oiseaux, l’embryon se déplace en direction de la chambre à air à l’intérieur de l’oeuf. Chez l’autruche par contre, c’est la chambre à air qui se déplace vers le bec du futur autruchon. La patte droite se met à l’unisson avec le bec pour arriver à briser une coquille particulièrement dure. Une dernière particularité concerne la mandibule supérieure dont l’extrémité est pourvue d’une couche de protection qui disparaît en cours d’éclosion.

On distingue 8 stades de développement:

  • stade 1: Chambre à air non formée. L’ombre du jaune très mobile, petit et ovale. Contenu pâle, légèrement marbré.
  • stade 2: Chambre à air formée ou partiellement complète. L’ombre de l’embryon entoure la chambre à air (env. 1/5 de l’oeuf). Les limites de l’ombre de l’embryon peut être difficile à définir. L’ombre de l’embryon est fortement tachetée.
  • stade 3: La chambre à air est clairement définie. L’ombre de l’embryon devient plus foncée (env. 1/3 de l’oeuf). Les limites de l’ombre de l’embryon est clairement définie. Le reste de l’oeuf devient plus foncé.
  • stade 4: La chambre à air s’aggrandit et est bien définie. L’ombre de l’embryon est sombre et est placé à 45° en travers de l’oeuf. Le reste de l’oeuf occupe moins de la moitié de l’oeuf.
  • stade 5: La chambre à air est grande (env. 1/6 de l’oeuf). L’embryon est sombre, en travers de l’oeuf. Il occupe environ la moitié de l’oeuf.
  • stade 6: La chambre à air a une limite sombre et clairement définie. L’embryon occupe env. les 2/3 de l’oeuf.
  • stade 7: L’embryon est très sombre et occupe env. les 7/8 de l’oeuf
  • stade 8: Les mouvements de l’embryon peuvent être perceptibles. Il n’y a plus d’espace clair autour de l’embryon. L’oeuf est très chaud au toucher.

28/02/2015  , Reproduction de l'autruche 4

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone


4 commentaires à propos de «Incubation de l’oeuf d’autruche»

  1. bonjour on m’a donner un oeuf d’émeu il est de couleur vert avocat. Comment puis je savoir si il a déjà était couvé, est ce que le poids varie durant l’incubation et est ce que la couleur et la température change ?
    merci d’avance j’attend votre réponse.

    1. Bonjour Lilou,
      En cours d’incubation, il y a bien un petit changement de poids. Mais pour s’en rendre compte, il faut connaître le poids de l’oeuf après la ponte. Mais ce n’est pas un indice très fiable.
      Une des façons de voir ce qu’il y a à l’intérieur est de le mirer (en espérant que la coquille ne soit pas trop épaisse). Cela consiste à éclairer l’oeuf avec une lampe de poche puissante (ou un mire-oeuf), placée tout contre la coquille, dans une pièce sans lumière.
      S’il est fécondé et non développé, vous pouvez envisager de l’incuber. Le calendrier d’incubation peut vous guider pour les paramètres d’incubation (température, humidité,…) pour les oeufs d’émeu.
      Tenez-nous au courant de la suite de l’aventure.
      Si vous avez une belle photo de l’oeuf d’émeu (comparé ou non à un oeuf de poule) à publier sur le site, n’hésitez pas à nous en faire profiter.
      Dans l’intervalle, je vous souhaite une belle journée.

  2. bon jour

    merci pour m aider ou répondre a ce besoin.
    je suis intéressé a acheter quelque trios d autruches adultes productives , alors j aimerais bien savoir ou je peut les achetées avec un prix raisonnable .

    Merci

  3. Je vous remercie de tout coeur.En effet,je suis originaire de la RDC,vivant en Afrique du Sud.J’ai beaucoup appris sur les autruches.J’aimerais apprendre davantage sur ces coursiers qui attirent mon attention.Merci une fois de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*