Communication chez les oies

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

Groupe d'oies en mode agression

La communication chez les oies se fait par des cris et par des postures, surtout de la tête et du cou.

Reconnaître les attitudes des oies permet de décoder leur communication et d’éviter certaines méprises. Par exemple, il est utile de reconnaître les menaces d’agression d’un jars afin de s’en protéger.

Sommaire de la page

Voyons quelques attitudes typiques d’une oie.

Repos, rien à signaler

Oie calme et non stressée

L’attitude d’une oie au repos, calme, se reconnaît:

  • l’oie est debout sur ses pattes ou flotte sur l’eau
  • le cou de l’oie ondule et forme un « S » avec le reste du corps

Sommeil

Une oie, la tête dans les plumes, se repose ou sommeille

L’attitude d’une oie qui dort ou se repose se reconnaît:

  • l’oie est debout, couchée ou sur l’eau
  • l’oie a sa tête tournée vers l’arrière
  • son bec est caché dans les plumes

Les oisons ne prennent pas cette attitude.

Oie qui se nourrit

Oie qui mange

L’attitude d’une oie qui mange ou boit se reconnaît:

  • l’oie est debout ou flotte sur l’eau
  • la tête est dirigée vers la tête
  • le cou forme une ondulation; il n’est pas droit

Attention: si l’oie ne boit, ni ne mange, cette attitude est une intimidation, qui risque de mener à l’attitude suivante.

Agressivité ou accueil

Oie ayant une attitude agressive

L’attitude d’une oie agressive se reconnaît:

  • l’oie est debout
  • elle a le cou tendu
  • le cou est placé horizontalement, voire même plus incliné encore
  • l’attitude est accompagnée de cris puissants ou nasillards

L’oie s’apprête à poursuivre un ennemi.
La même attitude est prise pour accueillir une autre oie ou un membre de la famille.

Si l’oie secoue la queue en plus, c’est un signe de triomphe.

L’oie et le jars peuvent tous les deux adopter cette attitude. Elle est toutefois plus fréquente chez le jars.

Méfiance

Oie méfiante

L’attitude d’une oie méfiante se reconnaît:

  • l’oie est debout ou flotte sur l’eau
  • le cou est tendu verticalement
  • le bec est placé horizontalement

Frayeur, surveillance, pré-agressivité

Oie effrayée

L’attitude d’une oie effrayée, qui surveille ses jeunes et est prêt à déclencher l’alarme se reconnaît:

  • l’oie est debout ou flotte sur l’eau
  • le cou est tendu verticalement
  • le bec pointe vers le ciel

L’oie et le jars peuvent prendre cette attitude. Elle est toutefois plus fréquente chez le jars, qui est plus souvent investi d’une mission de protection vis-à-vis des oeufs et de sa famille.

Oie qui se nourrit sur l’eau

Une oie qui semble se nourrir sur l’eau peut aussi correspondre aux préliminaires amoureux. L’accouplement qui suit se fait alors sur le plan d’eau.