Anatomie du canard

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

L’anatomie du canard aborde la présentation intérieure du canard: le squelette, les organes des sens, l’appareil uro-génital et l’appareil digestif ainsi que la glande uropygienne. Ceci permettra de bien comprendre le processus de la ponte, la fécondation et la couvaison décrits dans les pages suivantes.

Sommaire de la page
  • L’appareil digestif
  • La glande uropygienne
  • L’anatomie des canards est organisée autour de la faculté qu’ont ces oiseaux de voler: les os sont légers et l’appareil digestif court.

    Le pouls du canard est nettement plus élevé que celui des mammifères: de 190 à 240 battements par minute. La chaleur corporelle également: 41,1 °C chez le canard.

    Le squelette

    Le nombre de vertèbres cervicales constitue également une particularité: le canard en possède 14. Celles-ci permettent aux animaux de tourner la tête dans tous les sens, ce qui compense la position latérale des yeux.

    Les organes des sens

    Tête de canard

    L’œil est l’organe sensoriel dominant: le canard voit jusqu’à 70 à 80 m.

    La volaille, comme les oiseaux, ne possède pas d’oreille externe. Un peu en arrière des yeux se trouve un conduit auditif protégé par de petites plumes. Le canard peut entendre des cris jusqu’à 50 m de distance.

    Les sens olfactif et gustatif sont peu développés chez la volaille.

    L’appareil uro-génital

    L’appareil urinaire

    L’appareil urinaire comprend 2 reins. L’urine quitte les reins par les uretères, 2 canaux qui acheminent l’urine jusqu’au cloaque.

    L’urine est mélangée aux matières fécales, ce qui rend les déjections particulièrement liquides.

    L’appareil génital

    La cane

    Les organes génitaux de la cane se composent de:

    • l’ovaire: constitué d’un grand nombre d’ovules.
    • l’oviducte (d’environ 60 cm de long) constitué de:
      • l’infundibulum ou pavillon
      • le magnum
      • l’isthme
    • l’utérus
    • le cloaque

    Appareil uro-génital de la cane

    Le canard

    Les organes génitaux du canard se composent de 2 testicules qui sont reliés au cloaque par les canaux déférents.

    Appareil uro-génital du canard

    L’appareil digestif

    On commencera par noter des absences: les lèvres, les dents, le voile du palais, le pharynx.

    Le bec est composé de 2 mandibules.

    Après la bouche se trouve l’œsophage avec une partie dilatée appelée jabot où les aliments trempent dans du mucus. Plus loin, les sucs gastriques sont secrétés dans le proventricule, aussi appelé ventricule succenturié.

    Puis le bol alimentaire arrive dans le gésier. En absence de dents, le gésier contient souvent de petits cailloux qui aident au broyage des aliments. Ces cailloux restent dans le gésier et ne sont donc pas évacués avec la bouillie alimentaire.

    Dans l’intestin grêle, les aliments sont encore davantage décomposés. Les substances nutritives sont absorbées et passent dans le sang.

    La cellulose est décomposée dans le gros intestin.

    Déjections de l’intestin et urines sont ensuite évacuées via le caecum.

    Comme pour tous les oiseaux, il est important que l’alimentation et la digestion n’alourdissent pas exagérement l’animal; ce qui pourrait entraver le vol. La longueur de l’intestin par rapport à la longueur du corps est donc faible (1:10) en comparaison avec un bœuf par exemple (1:30) ou un porc (1:25).

    La glande uropygienne

    Cette glande est située sur le dos, à proximité de la queue. Le canard passe son bec sur cette glande avant de lisser et d’ordonner ses plumes. Ceci lui permet d’étaler le produit huileux sur tout le plumage. La tête et le cou sont directement frottés sur le cou. Le plumage, ainsi traité, est rendu imperméable.